Le beaujolais Nouveau est arrivé, visite du Vignoble en compagnie des Sommeliers Cavistes

Comme chaque année, nous nous rendons sur place rencontrés nos producteurs et sélectionner les primeurs pour fêter comme il se doit le Beaujolais Nouveau…retour sur ce voyage !

Le millésime 2017, un millésime capricieux qui divise les viticulteurs du Nord/Sud…

LE SUD du beaujolais a été sévèrement touché par la grêle, le gel et la sécheresse. Conséquence, très peu de vins, mais vous connaissez leur talent ils sont parvenus à vous offrir le meilleur de leur récolte.

Ainsi la Famille Chasselay, que nous adorons, ne pourra cette année nous ravir de leur primeur. Vous pourrez les retrouver à travers différents cuvées tout au long de l’année, notamment un magnifique beaujolais blanc … une pensée pour ces vignerons qui malgré les aléas de la vie de viticulteur garde le sourire et leur envie de bien faire, nous saluons Claire, Fabien, Christiane et Jean-Gilles.

LE NORD et ses crus a été moins touché mais a connu tout de même le gel et la sécheresse. Dans l’ensemble des vins plus concentrés avec un fruité gourmand et expressif

Ainsi pour les primeurs, Xavier Benier nous ravi avec un Beaujolais nouveau d’une superbe intensité, d’un fruit savoureux. La bouche est franche et croquante, un régal SANS SOUFFRE

Installé depuis 2001 sur cinq hectares de coteaux à Saint-Julien en Beaujolais, à la limite sud de l’appellation Brouilly, Xavier Benier effectue un travail authentique avec labour des sols, refus d’engrais et d’insecticides, traitement de la vigne uniquement à base de soufre et de cuivre.
Vous pourrez également retrouver son beaujolais blanc et sur ses crus, un magnifique Cote de Brouilly et sa cuvée Vieilles Vignes de plus de 100 ans. Des vins de grande tenue pour de repas travaillés

Enfin, faut-il encore présenté Marcel Joubert et sa fille, qui a repris le domaine l’année dernière (mais papa n’est jamais bien loin !)

Leur primeur représente bien leur maîtrise de la vinification SANS SOUFFRE. Un pur jus de gamay, croquant, plein de fruits qui saura aisément trouver sa place avec vos charcuteries préférées pour fêter l’arrivée des PRIMEURS

Le Domaine Joubert est une exploitation familiale depuis 4 générations, qui s’étend sur 10 hectares sur Pincé près de Brouilly. Lorsque que Marcel reprend les commandes de l’exploitation en 1972, il entreprend de conserver le patrimoine de vieilles vignes qui oscille entre 30 et 100 ans, tout en appliquant une viticulture biologique. Dans sa manière de vinifier les vins, il suit sa philosophie viticole et réalise des vins dans une expression authentique du terroir. Dans cette optique, il ne filtre et ne soufre pas ses vins et n’utilise que les levures indigènes pour effectuer les fermentations

Merci pour leur accueil et leur plateau de charcuterie qui tombait à pic !

Nous saluons également les frères Thillardon. Bourrés d’audace et de joie de vivre, les frères Thillardon sont aussi des vignerons humbles, travailleurs, pragmatiques et rigoureux, habités par l’amour et le respect de la terre, ils sont devenus en seulement 5

ans les leaders de l’appellation Chénas. Leur travail respire le vrai, l’authentique, le terroir (labour, viticulture menée selon les principes de l’agriculture biologique et biodynamique, peu de soufre…). Ils n’oublient jamais que, malgré tous les efforts fournis, le vin reste un CANON à boire !

Pas de primeurs pour cette année mais une nouvelle cuvée qui prendra ses quartiers dans notre sélection à savoir le Chénas Chassignol : se présente comme un vin droit et minéral, animé par des notes de graphite et de « cailloux ». Nous vous invitons à découvrir cette cuvée qui s’affirme de plus en plus comme un des seigneurs de l’appellation.

Merci à eux pour cette belle dégustation en compagnie d’un excellent boeuf bourguigon. Mention spéciale au Chassignol 1955 (cuvée du Grand Père)

Pour en savoir davantage sur eux cliquez ICI